Conservatoire

  • Trouver quelqu'un

Faisons connaissance:


Thierry Debons

  • Langues: Allemand, Anglais, Francais, Italien
  • Fonctions: Directeur, Doyen, Bureau du Conseil
  • Décanat de Direction

Né à Savièse (Suisse), Thierry Debons débute ses études de percussion et de batterie au Conservatoire et à l’Ecole de Jazz de Sion. Il obtient ensuite à la Haute Ecole de Musique de Genève un Diplôme de Capacité Professionnelle d’enseignement de la Percussion, un Premier Prix de Virtuosité ainsi que le Prix Spécial des Amis du Conservatoire.

Interprète contemporain
Percussionniste de l’ensemble Contrechamps et de Eklekto, Thierry Debons collabore à de nombreuses exécutions ou créations d’œuvres du répertoire contemporain. Il est de ce fait en contact permanent avec les différentes personnalités qui font le paysage musical et culturel d’aujourd’hui. Ses créations musicales aux textures insolites sont fréquemment inspirées de ces diverses rencontres et expériences.

Compositeur
Intéressé aux spectacles pluridisciplinaires il joue régulièrement ses créations pour des compagnies de théâtre, de danse ou de cirque. Il a notamment signé la musique des spectacles de cirque “Showdevant” (2008 et 2009), des “Poèmes à Lou” (2011), de ’’Monsieur le Jardinier’‘(2012), de ’’5 jours en mars’’ (2013/14), de "La Suppliante" (2015) et dernièrement "La comédie des erreurs" (2016/17) jouée au TKM de Renens et au Théâtre de Carouge.

Enseignant…
Professeur et Coordinateur au Conservatoire de Musique de Genève durant près de 20 ans, il a enseigné la percussion, le théâtre musical ainsi que “l’Ethno Rythm”. Professeur de didactique instrumentale à la HEM de Genève et à la HEMU de Lausanne durant une dizaine d'années, il donne aujourd'hui des stages à l'HEMU site de Sion, aux comédiens, danseurs, circaciens ou team d'entreprises.

Thierry Debons assure la direction du Conservatoire Cantonal du Valais depuis janvier 2015.

Brigitte Fournier est née à Sion, où elle prend ses premiers cours de chant auprès d'Oscar Lagger. Elle obtient son diplôme de chant au Conservatoire de Berne dans la classe de Jakob Stämpfli et poursuit ses études à la Folkwangmusikhochschule de Essen, puis auprès de Juliette Bise à Lausanne, couronnées par un prix "virtuosité" en 1987 et une licence de concert en 1988. Ses débuts ont lieu en juin 87 au Théâtre Municipal de Lausanne dans le rôle de Naïade ( Ariane à Naxos ) qu'elle enchaîne avec Musetta (La Bohème ) au printemps 88 à Bienne.

Pendant deux ans, elle a été membre de la troupe de l'Opéra de Lyon où elle chante notamment Norina (Don Pasquale), Rosine ( Le Barbier de Séville) et Frau Hertz (Der Schausspieldirektor de Mozart). Un de ses rôles fétiches est celui de Sœur Constance dans Les Dialogues des Carmélites de Poulenc, qu'elle a interprété à Lyon, Bordeaux, Nancy, Toulouse et enregistré sous la direction de Kent Nagano. En 1991, son interprétation de Zerbinetta (Ariane à Naxos) à Klagenfurt lui vaut de vives louanges comme d'ailleurs sa Papagena (la Flûte enchantée) en Avignon. Depuis 1995, on a pu l'entendre dans Sophie (Werther) et Nanetta (Falstaff) à Lausanne, Blondchen (L'Enlèvement au Sérail) au Grand Théâtre de Genève - interprétation brillamment saluée par la critique internationale - puis à nouveau Sophie et Papagena au Capitole de Toulouse. En 1999, elle a chanté Ninfa et Speranza dans l'Orfeo de Monteverdi à Lausanne. Cette saison, après Sophie dans Werther à l'Opéra de Genève, elle fait ses débuts dans une autre Sophie, celle du Chevalier à la Rose, d'abord au Capitole de Toulouse, puis à Bilbao.

Brigitte Fournier a chanté dans les festivals les plus prestigieux tels ceux de Gstaad ( Festival Menuhin ), de Sion (Tibor Varga), de Montpellier, de Lucerne, d'Aix-en-Provence et également à Tokyo, Varsovie, Lisbonne, Paris, Zürich, Detmold, Avignon ou encore Bordeaux etc.

Le récital occupe une place privilégiée dans son parcours artistique. Depuis 2009, elle donne des cours de chant au Conservatoire cantonal.

Yves Fournier est né en 1982 à Fey-Nendaz. Il débute la musique au sein de la fanfare de sa commue, puis étudie la trompette au conservatoire de Sion. En 2008, il obtient un diplôme professionnel d’enseignement à la Haute École de musique de Genève, dans la classe de Gérard Métrailler. En parallèle, il décroche les diplômes d’orchestration (classe de Xavier Dayer et Nicolas Bacri) et de contrepoint (classe de Nicolas Bolens).

Passionné par les savoirs musicaux, Yves obtient un Master de musicologie à l’Université de Genève. Durant huit ans, il y enseigne l’histoire de la musique des XIXe et XXe siècles, et se spécialise dans la philologie et la paléographie de la Renaissance, domaine dans lequel il publie quelques articles scientifiques. Il termine une thèse de doctorat intitulée Tactus, notation mensuraliste et contrepoint à la Renaissance : pour un contexte théorique et une épistémologie pratique.

Passionné par la trompette piccolo, Yves joue au sein de différents ensembles les grands œuvres du répertoire baroque sur cet instrument, notamment le Gloria de A. Vivaldi ou encore le Magnificat de J.S. Bach. Fondateur et membre du quatuor Les Cuivres du Temple (2004-2014), il nourrit également son appétence pour la musique d’ensemble en dirigeant un chœur spécialisé dans la musique du XVIe siècle.

Dès la rentrée 2017, Yves Fournier enseigne la trompette et le cornet au Conservatoire de Sion.

Diplômée de l'Ecole d'Etudes Sociales de Lausanne et diplômée d'Etat (FR) comme professeur de danse après des études au Centre International de danse Rosella Hightower (FR).

Dès 1994, doyenne des classes de danse du Conservatoire Cantonal et responsable des formations préprofessionnelles, elle oriente toute la pédagogie de la section autour de la danse contemporaine, en favorisant une technique exigeante de la danse classique et de la danse contemporaine et en développant l'improvisation et la composition chorégraphique.

En 2003, elle s'associe à divers artistes valaisans pour créer une compagnie de danse contemporaine professionnelle : la Cie Les Chaises, soutenue par Théâtre Pro VS.

Dorothée Franc rallie son métier de professeur et de chorégraphe autour du « corps à corps entre danseurs et spectateurs » et du travail émotionnel du mouvement dans son interpellation constante sur les comportements humains.

Didier Métrailler

  • Discipline: percussions
  • Langues: Allemand, Anglais, Francais
  • Fonctions: Doyen, Professeur
  • Décanat de Percussion

Didier Métrailler commence la percussion dès l’âge de 5 ans. Formé au Conservatoire Cantonal du Valais puis à la Haute Ecole de Musique de Genève, il obtient un Premier Prix de Virtuosité en 2000. En 1998, encore étudiant, il est lauréat d'un Premier Prix au Concours National de Riddes.

Curieux d’élargir ses horizons, il étudie les tablas à Benares et les percussions brésiliennes à Rio de Janeiro.

De part sa formation et ses intérêts musicaux, Didier Métrailler est un musicien polyvalent que l’on retrouve aussi bien sur les scènes de musiques classiques, contemporaines, jazz et actuelles mais également dans le cirque et l’événementiel. Il a collaboré notamment avec l’Orchestre de la Suisse Romande, le Berner Symphonie Orchester, le Sinfonietta de Lausanne, l’Ircam, Eklekto.Il se produit également avec le Michelangelo4tet, formation à dominante ethno-jazz qui se produit en Suisse, en France et au Brésil sous le label nemomusic.

C’est vers l’électro-acoustique que Didier Métrailler étoffe ses connaissances et acquiert de nouveaux outils qui vont lui permettre d’élaborer des projets de créations personnelles et de collaborations, notamment depuis 2015 avec la chanteuse Emilie Vuissoz avec qui il fonde l’association « Le Chant des Lieux ». www.lechantdeslieux.com

Nommé professeur au Conservatoire du Valais en 2002, et Doyen du décanat de percussion depuis 2014, Didier Métrailler consacre beaucoup d’énergie à l’enseignement de la percussion. On retrouve ses élèves et anciens élèves dans les Hautes écoles de musique Suisse, dans les Brass Band d’excellence ainsi que dans les multiples ensembles que compte la Vallée du Rhône. Il est également invité régulièrement comme Jury dans les écoles de musique, les conservatoires et les concours.

Didier Métrailler s’est produit depuis 1998 dans des Festivals et des lieux tels que: Agora - Paris / Montreux Jazz / Archipel - Genève / La Bâtie - Genève / Radio France Paris, Swiss Jazz Diagonal / label suisse / Expo 02 / Folles Journées de Nantes / Festival international Oficina de Curitiba (Brésil)

Né en 1981 en Valais, Dany Rossier étudie la musique dès son plus jeune âge. Déjà attiré enfant par la clarinette, il commence toutefois des études de piano, qu’il poursuit durant 4 ans.

Il aborde ensuite l’étude de la clarinette avec Dominique Tacchini à Martigny, chez qui il obtient le Certificat supérieur de l’Association suisse de musique. Parallèlement, il étudie les branches théoriques au Conservatoire de Sion, sanctionnées à l’âge de 17 ans par le Certificat professionnel de solfège. Peu après il obtient également une maturité fédérale, au Collège de l’Abbaye de St- Maurice.

Passionné par l’étude de la clarinette, il s’inscrit avec succès au Conservatoire de Lausanne, dans la classe de Frédéric Rapin, où il passe en juin 2005 un Diplôme d’Enseignement, avec prix de pédagogie et félicitations du Jury. Il poursuit ses études au Conservatoire de Lausanne, où il obtient, en mai 2007, un Diplôme de Concert, avec mention excellent. Dany Rossier fréquente également les masters classes d’éminents clarinettistes comme Antony Morf, Michel Lethiec, Michel Bertelli.

Il développe très tôt une intense activité pédagogique et enseigne, dès l’âge de 18 ans, à Sion, Aigle, Oron, Martigny, Massongex et Vernayaz.

Musicien polyvalent et régulièrement sollicité par différents jurys musicaux, Dany Rossier s’intéresse également à l’art choral et dirige des chœurs mixtes dès 2003. De plus, il dirige aussi des formations instrumentales, telles que des brass band, des orchestres à vent, et diverses formations de spectacle (orchestre jazz, variété, etc.…). Son expérience de poly-instrumentiste est très appréciée des musiciens professionnels ou amateurs avec qui il travaille. Il se perfectionne également dans ce domaine, en prenant des cours de direction avec Jean-Claude Kolly, et est consécutivement invité à reprendre la direction musicale de l'Harmonie Municipale de Martigny dès septembre 2015.

Dès la fin de ses études de clarinette, il commence une formation de chanteur, dans la classe de Norbert Carlen, où il obtient en juin 2011 un Certificat avec Félicitations du jury, puis en juin 2013, un Post-Certificat mention excellent.

Il développe aussi une intense activité dans le domaine de la composition, de l’arrangement et de la musique de chambre. Ses compositions et arrangements pour chœur, ensemble à vent et orchestre de jazz ont déjà remportées, à de nombreuses reprises, un vif succès. Il est régulièrement invité à se produire en soliste, notamment avec des ensembles à vent, et collabore avec plusieurs formations instrumentales, dont l’Orchestre à vent de l’Armeespiel, l’Orchestre de Chambre valaisan,leChamber Wind Orchestra , l’orchestre de l’ « Opéra du Rhône » et l’ « Orchestre d’Harmonie du Valais ».

Anne Salamin est diplômée de l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique de Genève. Elle s’est également formée à Paris, dans l’atelier d’Alain Knapp, metteur en scène, dramaturge et pédagogue franco-suisse. Elle monte régulièrement des spectacles pour la Compagnie Opale, dont elle est une des cofondatrices.

Anne Salamin privilégie une approche contemporaine des textes classiques. Elle joue notamment dans Les Femmes Savantes et Le Malade imaginaire de Molière sous la direction d’Alain Knapp.

Elle s’implique également dans la création contemporaine. Elle monte Déjeuner chez Wittgenstein de Thomas Bernhard, et interprète en solo, sur la scène alternative bernoise, Maquillage, opéra du compositeur Guiseppe Giorgio Englert mis en scène par Matthias Peter. Sous la direction d’Erika von Rosen, elle reprend Virginia 1891 de Corinna Bille au Gilgamesh Théâtre d’Avignon, puis joue Sallinger de Koltès à Sierre, Sion et Paris. Elle joue L’Augmentation de Georges Perec, dans une mise en scène de Jacques Maitre.

Anne Salamin explore également volontiers les terres fertiles de la recherche théâtrale. Membre du Collectif Iter de 1999 à 2009, elle joue – d’abord sous la direction du metteur en scène italien Walter Manfré, puis sous celle du metteur en scène Guillaume Béguin – Les Prétendants, Les Voix Humaines, Le Voyage et La Confession, créations présentées dans toute la Suisse Romande et pour la dernière, à Paris. Entre 2011 et 2020, elle réalise, avec le dramaturge Gracco Gracci, Faits Divers et MachinMachine, avec l’écrivain Eric Masserey, Midi à l’ombre des rivières, Iphigénie-New York, Kaléidoscope et J'ai pas fini ou le formulaire, avec le dramaturge Alain Knapp et le metteur en scène Jacques Maitre, Petites Comédies Suisses.

Depuis 2000, elle s’implique dans la réalisation du Festival Rilke à Sierre.

Anne Salamin enseigne le théâtre au Conservatoire de Sion depuis 1987 et à l’Ecole de Théâtre de Martigny depuis 2007.

Né à Lausanne en 1959. Premières études de la guitare au conservatoire de Montreux avec comme professeur Alexandre Rodrigues jusqu’au certificat en 1981. Dans le même temps, obtention d’un brevet d’enseignement Primaire Vaudois en 1980, avec quatre ans de pratique du violon. Suite des études au conservatoire de Sion pour certaines branches théoriques et du violon, puis, toujours avec Alexandre Rodrigues, études professionnelles au conservatoire Populaire de Genève jusqu’à l’obtention en juin 1986 du certificat de fin d’études terminales. Stages de perfectionnement auprès des Maîtres Alberto Ponce et Raoul Sanchez.

Enregistrement en juin 2009 d’un disque des œuvres du compositeur valaisan Guy Kummer Nicolussi avec l’ensemble des Guitares valaisannes.

Christian Tille est le doyen des cordes depuis la rentrée d'août 2016

Jean-Pierre Varone

  • Discipline: Langage musical
  • Langues: Francais
  • Fonctions: Doyen, Professeur
  • Décanat de Langage musical

Jean-Pierre Varone effectue son parcours musical au Conservatoire cantonal de Sion où il obtient un Diplôme d'enseignement du piano.

Il a participé entre autre au festival Rainer Maria Rilke, aux "Floralies " de Sierre ainsi qu'à de nombreuses "soirées contes" à la Ferme-Asile de Sion. Il s'est produit à plusieurs reprises en duo à quatre mains comme au Château Mercier à Sierre et au CERN de Genève. Il anime également avec son épouse des veillées méditatives chant et piano.

Jean-Pierre a fait également partie de la SSPM (société suisse de pédagogie musicale) dans la section valaisanne où il a occupé le poste de secrétaire plus de 10 ans.

Il a été demandé comme expert lors des examens de certificat de Solfège du Conservatoire de Lausanne.

C'est au travers du Langage Musical qu'il s'est découvert une véritable passion pour l'enseignement du Solfège en cours collectif ou individuel. Il est par ailleurs doyen de la discipline depuis 2007.

Originaire d’Orsières, Anne Volluz Alter étudie le piano au Conservatoire de Sion chez Mmes Claudine Pignolet et Rita Possa et obtient son diplôme d’enseignement avec les Félicitations du Jury en 2005. Elle suit en parallèle des cours de jazz et de chant. Plus tard, elle se dirige au Conservatoire de Neuchâtel dans la classe de Paul Coker et décroche son diplôme de Concert en 2008.

Actuellement, elle enseigne le piano au Conservatoire Cantonal de Sion, section d’Orsières. Elle est également engagée comme accompagnatrice de différentes classes du Conservatoire et des Ecoles de musique pour les auditions, examens et concours de jeunes solistes. Elle fut également sollicitée comme répétitrice dans des projets d’opéra (Carmen, la Belle Hélène, West Side Story…) et participa à de nombreux spectacles tels que comédies musicales, suites chorales, revues ou tours de chansons françaises.

Elle joue en duo avec le violoniste Florian Alter. Tous deux sont engagés dans différentes manifestations et concerts.